/, Mémoriser le Coran, Méthodologie/Concilier la lecture, la mémorisation et la révision du Coran

Concilier la lecture, la mémorisation et la révision du Coran

Comment concilier la lecture, la mémorisation et la révision du Coran ?

بِسْمِ اللهِ وَالْحَمْدُ للهِ وَ الصَّلَاةُ وَ السَّلَامُ عَلَى رَسُولِ اللهِ

Depuis l’ouverture du site, nous recevons régulièrement des questions concernant les méthodes de mémorisation et de révision et la manière de concilier les deux sans en négliger une au profit de l’autre, le tout en lisant le Coran régulièrement. Cela fait plusieurs mois que nous réfléchissons à la manière de vous expliquer le plus simplement possible comment concilier la lecture, la mémorisation et la révision du Coran.

Cet article est un peu long et va certainement vous demander un peu de concentration, mais il en vaut le détour puisqu’il vous permettra de réellement comprendre que lire, apprendre et réviser le Coran est possible, et pas si compliqué lorsque l’on sait comment s’y prendre. Il s’adresse à celles et ceux qui ont déjà entrepris le voyage vers l’apprentissage du Coran en entier, mais qui éprouvent des difficultés. Ils s’adresse également à ceux qui ne l’ont pas commencé faute de savoir comment concilier la lecture, la mémorisation et la révision du Coran.

N’hésitez pas à le lire plusieurs fois, à prendre des notes et pourquoi pas même à faire une mind map (carte de l’esprit), comme celles que nous mettons à votre disposition dans cet article, pour comprendre plus facilement nos explications. Effectivement, prendre des notes personnalisées pour retenir et comprendre un concept est certainement très efficace.

Alors voilà, pour vous aider à comprendre, imaginez 3 machines :

  • la première machine est celle de la mémorisation. Dans cette machine, on fait entrer tous les nouveaux versets appris. C’est celle dont le travail est le moins difficile. Il suffira simplement de la mettre en route au moins 15 minutes tous les jours pour obtenir des rendements plus que satisfaisants.
  • La seconde machine est celle de la révision, la mouraja3a. Elle est alimentée par la première machine puisque tout ce qui est mémorisé sera entré dedans. Ainsi plus le temps passe et plus elle se remplit. Cette machine est celle de la Khatma As-Soughra, la petite clôture. Elle devra tourner en boucle et en continu. C’est-à-dire qu’à chaque fois qu’on aura épuisé tout ce qui se trouve dedans, on devra recommencer au début. C’est celle qui nous donne le plus de fils à retorde et, si elle n’est pas mise en marche quotidiennement, elle se rouille très rapidement.
  • La troisième machine est celle de la lecture du Coran appelée Al Khatma Al Koubra, la grande clôture. C’est la machine qui nous permet de lire le Coran en entier et qui, lorsqu’elle est huilée correctement, va faciliter le travail de la machine de mémorisation d’un côté et va se confondre avec la machine de révision de l’autre. En effet, plus on avancera dans la mémorisation, plus on enverra du contenu à la machine de révision qui finira par se remplir du Coran en entier. Au début, la machine de lecture contiendra plus de Coran que la machine de révision, et, petit à petit, elle se videra grâce à la mémorisation pour remplir la machine de révision. Elle aussi doit tourner à plein régime, et son cycle se raccourcira puisque c’est celui de la machine de révision qui continuera à se remplir. Lecture et révision du Coran ne feront plus qu’un lorsque l’apprenant aura mémorisé le Coran en entier.
concilier la lecture, la mémorisation et la révision du Coran

Il faut comprendre que lorsque l’on a décidé de se consacrer au Livre d’Allah , il va falloir travailler sur plusieurs fronts. Ici, le terme « front » est tout à fait approprié, car c’est vraiment un jihad an-nafs, une guerre contre soi-même, que de réussir à être régulier et concilier la lecture, la mémorisation et la révision du Coran.

Dans les actes, il faut autant que faire se peut, lire, mémoriser et réviser le Coran de manière régulière et méthodique. Nous avions déjà traité de la méthode de mémorisation dans un article précédent, mais le souci est, que pour la plupart d’entre nous, il est très difficile de trouver un équilibre entre les trois.

La lecture du Coran

Voyons comment ce concept des 3 machines et de la petite et grande clôture (Al Khatma Al Koubra, Al Khatma As-Soughra) se traduit concrètement.

Après avoir décidé du temps et des horaires, on pourra par exemple commencer par la lecture.

Celle-ci pourra vous prendre de 20 à 45 minutes par jour en fonction de la quantité que vous aurez décidé de lire, mais aussi en fonction de sa fluidité. Ainsi, on commencera par des petites quantités si notre lecture est difficile, et cette quantité augmentera avec le temps. Par contre lorsque l’on a décidé d’une quantité, il faut s’y tenir, on pourra lire plus, mais jamais moins.

Par exemple, si on a décidé de lire un Hizb, qui correspond à peu près à 11 pages chaque jour (nous avions expliqué comment se découpe le Coran ici), on ne fera jamais moins que cela, mais on pourra en faire plus par moments.

Cette lecture régulière et cyclique est très importante, car elle va permettre de faciliter le travail de la machine de mémorisation. Imaginez-vous, si vous arrivez à finir le Coran tous les mois, vous l'aurez lu 12 fois par an Cliquez pour tweeter et indéniablement, votre cerveau aura enregistré beaucoup de mots et de versets. Au moment où vous mémoriserez, les mots seront plus que familiers pour vous. Ce travail est d’autant plus important, puisque beaucoup de savants s'accordent à dire que le Coran doit être lu au minimum tous les mois Cliquez pour tweeter ou encore que l’on doit lire au minimum un Hizb par jour.

La révision du Coran

Après la lecture, vous pourrez commencer votre séance de révision. Celle-ci consistera à réviser ce que vous avez mémorisé il y a longtemps, mais également ce que vous avez appris récemment. C’est la révision qui pose problème à la plupart d’entre nous, donnons un exemple concret pour que vous vous fassiez une idée claire de ce processus.

Disons qu’une personne a mémorisé Jouzz Amma, Jouz Tabarak et Jouz Qad Sami3a qui correspondent aux Ahzab (pluriel de Hizb) 55 à 60 et à plus de 60 pages du Coran. La sourate la plus ancienne qu’elle a mémorisée est sourate An-Nas et la plus ressente est Sourate Al Moujadilah. Jusqu’ici rien de compliqué n’est-ce pas ! Il faut faire en sorte de ne pas oublier ces 6 Ahzab donc, chaque jour, elle devra réviser une partie prédéfinie. Disons qu’elle a également décidé de réviser un Hizb par jour (à peu près 11 pages). Le premier jour, elle révisera le hizb 60, le jour suivant le Hizb 59, ensuite le 58, puis le 57, puis le 56, puis le 55. Chaque fois qu’elle arrivera à la sourate qui est la plus proche de la partie qu’elle est en train de mémoriser, elle reprendra ce cycle de révision au début. Essayons de le dire d’une autre manière : à chaque fois qu’elle aura tout révisé, elle recommencera la révision à nouveau. Les cycles de révision du Coran ne doivent jamais s'arrêter. Cliquez pour tweeter C’est la révision cyclique qui fait que le Coran ne sera pas oublié. Ce cycle s’allongera de plus en plus puisque la mémorisation du jadid (nouveau) continuera, et viendra alimenter la machine de révision et agrandir la khatma assougra.

Pour résumer, tout ce qui a été mémorisé doit impérativement être révisé régulièrement de manière cyclique. Plus on apprendra, plus cette révision s’agrandira.

Il ne faudra pas non plus négliger la révision des dernières pages mémorisées. Reprenons notre exemple, ici la dernière sourate apprise est Al Moujadilah (sourate 58), et Al Hadid sera la nouvelle sourate à apprendre. Chaque jour, avant d’apprendre la nouvelle sourate, l’apprenant devra réviser la dernière sourate apprise (ici Al Moujadilah), ou les dernières pages apprises pour les fixer dans son cerveau. C’est une grande erreur que beaucoup font, de laisser les dernières pages apprises rapidement, car si elles sont simplement introduites dans le cycle de révision de la khatma soughra (la petite clôture), elles seront certainement vite oubliées. Souvent, il faudra tout simplement les réapprendre. C’est donc une étape importante de ne pas négliger les dernières pages de Coran apprises pendant le temps de l’apprentissage des nouvelles pages, avant de les introduire dans le cycle de révision.

La révision est vraiment un point crucial qui, s’il est compris et pratiqué régulièrement, vous permettra réellement d’avancer dans votre mémorisation du Coran de manière efficace. N’hésitez pas à relire ce passage pour bien comprendre le processus et l’adapter à votre cas insha Allah.

Voici une infographie qui résume les points important qui permettent de concilier la lecture, la mémorisation et la révision du Coran. Elle vous permettra de comprendre un peu plus ce qui vient d’être détaillé. N’hésitez pas à la sauvegarder et à l’imprimer, c’est Cadeau !

Concilier lecture, mémorisation et révision du Coran

Après avoir révisé, on pourra s’adonner tranquillement à notre séance de mémorisation qui consistera elle aussi à prédéfinir un nombre de lignes à mémoriser et surtout à s’y tenir. Comme pour la lecture, on pourra mémoriser plus, mais jamais moins que ce que l’on s’est fixé. Vous pourrez retrouver les détails d’une séance de mémorisation ici.

Pour vous aider encore un peu plus à comprendre comment concilier la lecture, la mémorisation et la révision du Coran, prenons un second exemple, celui d’Oum Soukaina, jeune fille de 14 ans qui avait mémorisé le Coran en entier.

Chaque jour, elle commençait ses séances, soit par la lecture, soit par la révision. Elle avait commencé à mémoriser le Coran en commençant par la fin (sourate An-Nas). Ainsi, tout ce qu’elle apprenait en partant de la fin s’ajoutait à sa petite clôture du Coran (khatma Soughra) dans le cadre de sa révision, et elle effectuait sa lecture, grande clôture du Coran (Khatma Koubra), en commençant toujours par sourate Al Fatiha, le début du Coran. Plus le temps passait et plus la petite clôture grandissait pendant que la grande rétrécissait jusqu’à ne faire plus qu’un au fur et à mesure qu’elle apprenait. Aujourd’hui, puisqu’elle a mémorisé la totalité du Livre d’Allah, lecture et révision ne font plus qu’un puisqu’elle lit sans regarder le mushaf. Elle accomplit 2 actes d’adoration : lire et garder le Coran dans son cœur. Cette infographie (à droite), que vous pouvez imprimer si vous le désirez, reflète le parcours de cette jeune fille. C’est celui que la plupart des enfants suivent, puisqu’ils commencent par mémoriser le Coran en commençant par les sourates les plus courtes en remontant vers les plus longues.

Vous aurez bien compris que ces 3 séances, de lecture, révision et de mémorisation du Coran ne doivent pas nécessairement être effectuées d’affilée ou dans l’ordre donné dans nos exemples. Vous pourrez par exemple, mémoriser le matin et réviser le soir ou inversement. Beaucoup de personnes aiment lire après le fajr (la prière de l’aube) et réviser après le Asr (prière de fin de journée). D’autres aiment étaler leur lecture du Coran après chaque prière. Et certaines personnes préfèrent faire les 3 séances d’un coup de peur de reporter et d’être rattrapées par le quotidien. C’est à vous d’analyser vos journées, de vous organiser en fonction de vos capacités et de votre temps libre, de décider de la quantité de lecture, de mémorisation et de révision. N’hésitez pas à relire l’article : « Trouver du temps pour lire le Coran » pour vous y aider.

Gardez simplement en tête que ces 3 machines (de lecture, de révision et de mémorisation) sont interdépendantes, en négliger une vous rendra le travail plus difficile. A contrario, les utiliser un peu tous les jours, même pour un court moment est la clé d’une mémorisation et d’une révision du Coran sereine.

Est-ce que vous réalisez, si vous arriviez à lire 15 minutes, mémoriser 15 minutes et réviser 15 minutes quotidiennement, cela équivaut à 45 minutes consacrées au Livre d’Allah, plus de 5h par semaine?!

Votre credo doit simplement être : je lis, je mémorise et je révise le Coran tous les jours.

Concilier la lecture, la mémorisation et la révision du Coran

Je vous laisse avec ce beau hadith, qui ne peut que vous encourager dans vos efforts, avec l’aide d’Allah ﷻ :

D’après Abou Chourayh Al Khouza’i (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) est sortit vers nous et a dit : « recevez la bonne nouvelle ! N’attestez-vous pas qu’il n’y a pas d’autre divinité adorée par justice sauf Allah et que je suis le messager d’Allah? » Ils ont dit : certes. Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Certes, ce Coran a un côté dans la main d’Allah et l’autre côté dans vos mains. Accrochez-vous à lui, car vous ne vous égarerez jamais et ne vous perdrez jamais après lui ».
(Rapporté par Tabarani et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°38)


عن أبي شريح الخزاعي رضي الله عنه قال : خرج علينا رسول الله صلى الله عليه وسلم فقال : أبشروا أليس تشهدون أن لا إله إلا الله وأني رسول الله
قالوا: بلى
قال: إن هذا القرآن سبب طرفه بيد الله وطرفه بأيديكم فتمسكوا به فإنكم لن تضلوا ولن تهلكوا بعده أبدا 
(
رواه الطبراني و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٣٨

سُبْحَانَكَ اللَّهُمَّ وَبِحَمْدِكَ، أَشْهَدُ أَنْ لا إِلَهَ إِلا أَنْتَ، أَسْتَغْفِرُكَ وَأَتُوبُ إِلَيْكَ

Voici également quelques rappels de grands savants – qu’Allah les préserve – à propos du Coran.

By |2017-12-15T10:34:57+00:00juillet 6th, 2017|Conseils, Mémoriser le Coran, Méthodologie|6 Comments

About the Author:

6 Comments

  1. Mariama 7 juillet 2017 at 22 h 03 min - Reply

    Ma shaa a Llâh oukhty baaraka Llâhu fiik pour cet article très complet. C’est très moufid wal hamdouliLlâh.
    Qu’Allâh nous facilite et fasse du qur’an notre compagnon au quotidie.
    Qu’Il ‘azawajel fasse du qur’an le printemps de nos coeurs.
    Puisse t-il nous permettre de le mémoriser, de le mettre en pratique et faire en sorte que ce ne soit pas un argument CONTRE nous.

    • OumNajiya 7 juillet 2017 at 22 h 36 min - Reply

      wa fiki barakaLlah! c’étais un plaisir de l’élaborer. Amin à tes du3a.

  2. Oumsafiya 10 juillet 2017 at 17 h 42 min - Reply

    BàrakAllahou fiki pour tout ce travail !
    C’est passionnant et très juste!

  3. Sacko 5 1 octobre 2017 at 15 h 22 min - Reply

    MâchaAllah barakallahou fiiki pour ce gros travail qui nous incite à nous lier d’avantage au Coran

  4. Sacko 1 octobre 2017 at 15 h 23 min - Reply

    MâchaAllah barakallahou fiiki pour ce gros travail qui nous incite à nous lier d’avantage au Coran

    • OumNajiya 1 octobre 2017 at 19 h 48 min - Reply

      Wa Fiki BarakaLlah ma sœur!! ALhamduLillah que cela puisse t’aider. N’hésite pas à poser des questions, ou à nous donner des idées d’articles. Qu’Allah te préserve et te facilite la lecture de son livre, sa compréhension et son application.

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.